COMMENT RECONNAITRE UN PRODUIT COSMÉTIQUE CONTREFAIT ?

Méfiez-vous, les produits cosmétiques contrefaits sont en vente partout : on peut en trouver dans la rue et sur les marchés mais aussi auprès de comités d'entreprise  peu attentifs voire dans certaines boutiques obscures. Avec l’essor d’Internet, la cyber-contrefaçon s’est développée et les risques d’escroquerie aussi. La contrefaçon n’est pas un délit mineur : ce véritable fléau économique aurait déjà détruit plus de 50 000 emplois en Europe ! De plus, les vendeurs de produits contrefaits sont souvent liés à des entreprises mafieuses et même terroristes. Mais comment être sûr que le produit cosmétique acheté en magasin ou sur le web soit bien authentique ?

Vous achetez en magasin ? Soyez attentifs
Les produits cosmétiques et les parfums contrefaits sont parfois très difficiles à reconnaitre. Leur grande ressemblance avec l’article d'origine et les argumentaires de vente mensongers des revendeurs peuvent facilement tromper l’acheteur. Ainsi, de nombreuses contrefaçons ne sont pas d’emblée détectables par un acheteur peu attentif. Les Marques elles-mêmes ont parfois besoin d'effectuer un contrôle minutieux pour distinguer la copie de l'original. Le consommateur peut cependant repérer un produit contrefait en faisant par exemple attention aux fautes d’orthographe sur l’emballage, à l’impression défectueuse des étuis, à la mauvaise qualité du contenant, à l’odeur ou à la couleur anormales dans le cas d’un parfum, etc.
Les parfums sont majoritairement commercialisés dans les réseaux de distribution sélective et ne peuvent être vendus que par des magasins agréés, c’est-à-dire par des distributeurs choisis par les fabricants selon des critères essentiellement qualitatifs. La distribution sélective garantit ainsi l’authenticité des produits au consommateur.
Les parfums sont souvent les premières victimes de ce pillage qu’est la contrefaçon, notamment au travers de listes comparatives appelées Tableaux de Concordances. Ces tableaux sont présentés comme de simples guides permettant au consommateur d’acheter des parfums à bas prix en retrouvant les équivalences aromatiques des parfums de grandes marques. Il s'agit en fait de contrefaçons véritables, où un parfum de moindre qualité, dont le flacon et l’emballage est même parfois très proche du parfum qu’il copie, est présenté comme « identique et moins cher ». La FEBEA est attentive à ces pratiques et n'hésite pas à porter plainte contre les sociétés qui s'y livrent. Juridiquement, la pratique des Tableaux de Concordances est constitutive du délit de contrefaçon, d’usurpation et d’usage illicite de la marque d’autrui, prévu et réprimé dans la plupart des législation. 

Vous achetez sur Internet ? Soyez prudents
Les Marques de produits cosmétiques souhaitent assurer la disponibilité de leurs produits sur Internet afin d’être présentes sur l’ensemble des réseaux marchands. Cependant, le produit proposé en ligne doit être strictement identique à celui que l'on peut trouver en point de vente. Cela implique que l’acheteur puisse identifier facilement et sans erreur possible le distributeur agréé : il sera ainsi certain que le produit présenté réponde aux impératifs règlementaires de sécurité, de santé et de qualité. Sur Internet, il ne doit faire confiance qu’à des sites sûrs et se méfier d’offres tarifaires fantaisistes.
Les textes et la jurisprudence relatifs à la distribution sélective permettent aux fabricants de n’autoriser leurs distributeurs agréés à vendre des parfums sur Internet que s’ils respectent leurs critères d’agrément : ils doivent posséder un point de vente physique et leur site Internet doit être de qualité suffisante, notamment en matière de conseil. La vente sur Internet est donc un prolongement naturel de la vente en magasin, au bénéfice de l'utilisateur qui peut ainsi choisir où effectuer son achat.
Le Règlement "cosmétique" impose un encadrement très strict quant à la fabrication et à la mise sur le marché des produits cosmétiques, dans le seul but d'assurer la santé et la sécurité du consommateur. Tout produit cosmétique est testé à plusieurs reprises par le fabricant avant sa commercialisation puis est soumis à des contrôles très rigoureux par les Autorités de Santé. Elles peuvent  ordonner que le produit soit retiré du marché si cela est justifié.